• La section d'élite

  • Je m'appelle Carolina, j'ai 15 ans et je mesure 1 mètre 50. 

    Oui c'est petit. Et oui je vous emmerde.

     Je suis en première année  dans une école assez spéciale : c'est une école d'élite qui forme des soldats. La section à  laquelle j'appartient n'est pas très bien vue , surtout depuis cette année...surtout a cause de nos profs... 

    notre professeur principale ce nomme Geerk . Je vous assure que ce prénom existe! 

    Et il y a aussi Britani...qui est non seulement une de nos professeure mais aussi ma tutrice! 

    Elle est gentille mais très dangereuse (vous comprendrez plus tard) . 

    Notre classe compte une dizaines d'élèves . Certains on 15 ans , comme moi, et d'autre on entre 16 et 17 ans. 

    ---------------------------

    Mon réveil sonne. Je déteste ça. Aujourd'hui c'est la rentrée, nous avons eu deux semaines de vacances, c'est trop court...

    Moi: ta gueule réveil... 

    Britani entre dans ma chambre , sans toquer , évidemment  : 

    Britani: C'est la rentrée , faut ce lever ou tu va être en retard! 

    Moi: bruuuh...

    Britani: allez! je sais a quelle point tu es pressée de revoir touuuut les gens de ta classe! 

    un sourire moqueur se dessine sur son visage. Elle sais que les gens de ma classe me donne mal au crâne!

    Elle sort de ma chambre et laisse la porte grande ouverte, histoire que la fraîcheur du matin vienne me réveiller.

    Après quelques minutes, je décide enfin à me lever, je me prépare, enfile mon uniforme et cour dans la cuisine pour manger. Mais je suis en retard. Et Bri' a décidé de m'accompagner. En voiture. 

    Je n'ai pas eu le choix, en même pas trente secondes la voiture démarrais, avec moi dedans. 

    La voiture fonce et grille des feux. Je n'avais jamais vu de voiture aussi près sur la route...

    quand je vous avais dit que Britani est dangereuse, je ne vous avais pas menti ! 

    J'entend la sirène des policiers derrière nous: 

    Moi: BRIII'!!! ralentit ! tu es malade?! 

    Britani: non et tout va très bien, merci de t'en inquiéter! 

    *conscience : bruh...* 

    Elle s'arrête devant mon lycée, me jette hors de la voiture , me lance mon sac et repart aussi vite non sans avoir ajouter : 

    "passe une bonne journée!" 

    Je me retrouve allonger par terre, complètement déboussoler et avec un mal de crâne. 

    voix:  et bah? Britani ne nous donne pas cour aujourd'hui?  

    Je me retourne et vois Marco, un gars de ma classe qui est aussi mon meilleur ami. 

    Moi *en me relevant* : et bien il faut croire que non... 

    J'laime bien Marco. Il est calme, il réfléchit avant d'agir, il se met rarement en colère, il ne crie jamais...

    *conscience: tout l'inverse de toi! 

    ... c'est vrai * 

    Je remet mon uniforme correctement puis rejoins ma classe. Notre premier cour est sur les poisons et les drogues : savoir les reconnaître , les utiliser et en résister ! 

    Normalement, c'est Britani qui nous donne ce cours mais aujourd'hui elle sera remplacer par le professeur Keiss . Pour pouvoir résister a certaines drogues, Britani nous en donnait. Pour de vrai. Et sa avait tourné au désastre lorsqu'elle nous avais donner du LSD...

    depuis, les élèves des autres section nous regarde vraiment bizarrement et nous surnomme "La section des drogués" .Je ne sais pas ce que nous avons fait lorsque nous étions sous l'emprise de la drogue, mais Bri' a refusé de nous le dire...

    J'entre en classe et retrouve ma place. Marco est assis devant moi, a ma droite il y a Lester , une fille toujours surexcitée et complètement folle qui a deux ans de plus que moi (elle s'entend très bien avec Britani) , a coté d'elle Lenny une fille très mignonne et gentille avec tout le monde et que tout le monde apprécie ,elle  a mon age, et enfin Mathieu, Erwan , Louis et Amaury au premier rang (ils ont tout les quatre 16 ans). 

    Erwan est très grand puisqu'il fait 1 mètre 90 (je suis ridicule a coté de lui) .

    Le professeur Keiss entre et tout le monde arrêta de parler. Il était accompagner d'un garçon que l'on ne connaissais pas. 

    garçon: Je m'appelle Sieg! je suis nouveau dans cette classe alors tâchons de bien nous entendre!

    Tout le monde fut surpris mais il partit s'asseoir la place que lui désignait le professeur Keiss sans faire attention a nous et nos regard furtif absolument pas discret

    Ce cour est très ennuyeux , je n'en n'écoute que la moitié. Lester n'on plus n'a pas l'air très emballer , elle a même déjà commencer son déjeuner 

    *conscience : cette fille n'a peur de rien.. 

    ho oui, on dirait Britani c'est flippant! *

    Moi, j'était intrigué par Sieg. Et je n'était pas la seule... 

    Un transfert a cette époque de l'année n'est pas courant, surtout dans une école la notre, et puis le transféré dans notre section  dés le début est encore plus bizarre...

    *conscience : tu réfléchit trop ma petite Carolina!

    peut être... n'empêche que c'est bizarre

    conscience: je ne vois pas en quoi

    et bien, nous somme la meilleure (ou plus dangereuse) section de l'école, qu'il puisse l'intégrer dés son premier jour fait de lui quelqu'un de fort...et de louche!

    conscience: pas forcement*

    A la fin du cour, Marco se retourna vers moi et déposa son cahier sur mon bureau: 

    Marco: j'imagine que tu n'a rien suivit n'est ce pas?

    dit-il avec un grand sourire . C'est si beau. J'en ai la larme a l’œil. 

    Moi: hé hé, tu me connais bien ! merci 

    Je m’apprêtait a tout recopier sur mon cahier, lorsque des cris se fit entendre dehors: tout le monde se précipite alors aux fenêtres : je fit de même . 

    Dans la cour , des poubelles avait exploser  et des hommes en veste de costard se tenait debout, au milieu de la fumée. 

    Lenny: hii! on va tous mourir!

    professeur: les professeurs vont régler ce problème, rester tous dans la classe! 

    Louis: c..c'est une blague?!

    *tss... bande de tapettes et ils se disent membres de la section d'élite!* 

    J'attrape la barre de fer que j'emporte souvent avec moi (ne vous posez pas de question) et ouvre la fenêtre en grand. J'entend Marco me dire quelque chose mais je l'ignore et saute. Je retombe plus ou moins sur mes pieds. J'ai compris ce que Marco voulait me dire : on était au troisième étage...

    *conscience : idiote , la prochaine fois réfléchit avant d'agir!

    c'est pas mon genre sa! 

    *conscience: ta stupidité te perdra...*

    J'entend ma classe me crié si je vais bien, mais je ne leurs répond pas a fait fasse aux intrus. 

    intrus: hé ! on est pas la pour jouer gamine! 

    Moi: je n'en doute pas !

    intrus: allez pousse toi de la ! on veut Sieg nous! 

    Moi: hein?! 

    je n'eu pas le temps de dire autre chose que les profs se ramenais déjà et les ont chassé (même plus facilement que je l'aurais crus...j'ai tendance a oublier que cette école et l'armée ne font qu'un). 

    Je me suis fait engueuler d'avoir désobéi a mon professeur.

    Mais je repensais a ces gens. Ils faisaient clairement partit de la mafia alors pourquoi voulait-ils parler a Sieg?  

    Il y a un rapport entre son transfert ici et ces gens? 

    J'était sure que ce type était louche!

    *conscience: tu ne le jugerais pas un peu trop vite? * 

    Conscience n'est pas de mon avis, mais je suis sure que Sieg cache quelque chose...


    votre commentaire
  • Je suis allongée dans mon lit, je fixe le plafond. Oui, je pense toujours  a Sieg  et oui je le trouve toujours aussi louche.

    Aujourd'hui, la journée s'est finit sans encombre (a part que j'ai eu une heure de colle...). 

    J'ai observé Sieg toute la journée , et il s'est plutôt bien intégrer: toujours souriant, tout le monde est venu automatiquement vers lui ,même les élèves des autres sections qui ne nous approchais pourtant jamais. 

    Ils le trouvent tous super sympa et enjoué, pourtant , moi je vois un faux sourire. Le même sourire forcé que tu fait lorsque l'on t'offre un cadeau de mauvais goût , lorsque quelqu'un fait une blague déplacé ou lorsque tu cache quelque chose. 

    Et c'est justement ce que je lui reproche : de cacher quelque chose. 

    Marco non plus n'a rien remarquer, lorsque je lui est demander ce qu'il pensait de Sieg , il ma répondu que sa avait l'air d'être quelqu'un de sympa.

     De toute façon Marco trouve tout le monde sympa...

    *conscience: et toi tu trouve tout le monde louche...* 

    J'ignore Conscience et continue dans ma réflexion. Quand j'y pense, Sieg ne nous a pas donner sont nom de famille lorsqu'il s'est présenté a la classe... 

    Je me rappelle du jour de la rentrée , on devais tous se présenter : 

    "Carolina Zacharias!" avais-je répondu haut et fort, ma barre en fer posé fièrement sur mon épaule. Mais une jeune fille de 1 mètre 50 ne peut impressionner grand monde , même avec une barre de fer ...

    Mes souvenirs de rentrée me reviennent,c'était il y a deux mois : ma rencontre avec Marco et les autres ou lorsque j'ai découvert que Britani était une de mes profs... Mais je divague ! 

    *conscience: Vague*

    je regarde l'heure : 23 h 42 . C'est pas tout mais je suis fatiguée...

    -----------

    ça fait une demi - heure que j'attend Sieg. Je suis partit plus tôt ce matin car j'ai reçus un message me disant qu'il devait me parler, je suis donc arrivée au lycée a 7 h 30, mais il n'y a personne. Je me suis assise a l'entrée, et finit mon petit déjeuner en rageant. 

    La première personne a être arrivé est Erwan. Lui, il arrive toujours tôt. 

    Il me salue , surpris de me voir assise par terre mais je doit dégager une aura meurtrière puisqu'il est partit sans attendre ma réponse. 

    Je me lève d'un bond : 

    Moi: PUTAIN!! 

    voix: un problème ? 

    je me retourne et vois Marco me regarder avec incompréhension . 

    Marco: tu es partie très tôt ce matin, tu avais une course a faire? 

    Moi: pas vraiment...je te raconterais plus tard! 

    je ramasse mon sac et me rend en classe . 

    Louis est arrivé après nous , suivit d'une prof: 

    Louis: voila...a ba non il n'est pas encore arrivé... 

    Professeure: ho? c'est embêtant , je n'ai pas le temps de l'attendre... 

    Les quelques élèves présents (dont moi) se retourne vers la prof: 

    Lenny : vous cherchez quelqu'un madame? 

    Professeure: Et bien, Sieg doit remplir quelques feuilles par rapport a son inscription mais je ne le trouve pas ! 

    Lenny: ne vous en faites pas, quelqu'un peut les lui donner de votre part ! 

    Elle souris de toute ses dents. 

    Je repasse en une fraction de seconde leur conversation et je bondit de ma chaise : 

    Moi: Moi! je vais les lui donner!

    j'attrape les papiers a la volé et me précipite hors de la classe. Personne n'a eu le temps de réagir, ils doivent être tous surpris. Mais je n'allais pas laisser cette chance filer! 

    Il ma posé un lapin ce matin, si il croit s'en sortir comme sa,il se trompe!

    Je me suis rendu au seul endroit ou il pouvait être : L'entrée . Et effectivement, il arrivais comme si de rien était . 

    Sieg, en me voyant : tient, bonjour...euh... Carolina c'est bien sa? 

    il affiche le même sourire qu'hier.

    Moi, de très mauvaise humeur: TOI! tu crois t'en sortir comme sa?! 

    je laisse tomber les feuilles au sol ,  sort ma précieuse barre de fer et me met en position d'attaque : 

    Sieg, en reculant d'un pas avec un regard presque trop innocent: euh... j'ai fait quelque chose de mal? 

    Moi: tu ma laisser poireauté une demi-heure devant le lycée!! 

    Sieg : pardon? 

    Moi: c'est pourtant toi qui ma donner rendez-vous !! tu voulait me parler!! 

    Sieg: mais pas du tout! 

    Je ne l'écoute pas , fonce droit sur lui, et lui donne un coup de barre....mais, il l'arrête et me l'arrache des mains, puis il m'écrase contre le sol:

    Sieg: bon, sa suffit ! je t'ai dit que je n'ai rien fait ! 

    Je me lève difficilement et le regarde trèèès mal et il fait de même. Son visage c'est assombris , ses yeux son plisser et fixe les miens. Au bout de quelques seconde je lui reprend ma barre et m'en vais.

    *conscience : Tu exagère , tu as voulut lui mettre ta barre dans la tête juste car tu es venue plus tôt ce matin ! 

    ...

    conscience: tu as vraiment un problème en ce moment! 

    ...

    conscience: c'est sa ignore-moi...*

    PDV de Sieg

    Je me suis énerver... je n'aurait pas dû. Mais c'est elle qui m'a agressé...

    Alors,quelqu'un ce serais fait passer pour moi et lui aurai donner rendez-vous devant le lycée ? mais pourquoi? 

    On m'aurait retrouver ? déjà? 

    trop de questions sans réponse se battent dans ma tête...

    J'aperçois des feuilles par terre: je les ramasses et les lit . Ces feuilles me sont destiner, pour compléter mon inscription. Je les prend avec moi et retourne en classe avant le début des cours. 

    Retour au PDV de Carolina :

    Je suis toujours énervée , mais je ne sais pas si c'est toujours contre Sieg. Il ma dit que il n'avait rien fait, mais est-ce un mensonge ? mais pourquoi aurait-il mentit dans ce cas? 

    je tapote frénétiquement sur ma table, la tête tourner vers la fenêtre . 

    Devant nous, Geerk, notre professeur principal, s'agite mais je n'écoute pas ce qu'il raconte. 

    Marco a remarquer que quelque chose n'allait pas : il se retourne vers moi dés qu'il en a l'occasion. De temps a autre, je jette des coup d’œil vers Sieg, qui a l'air concentré sur le cour. Mais de quel sujet le prof peut-il bien être en train de parler pour que Sieg soit aussi intéresser ? 

    Mais mon esprit est partit bien trop loin pour pouvoir me concentrer...

    ----------

    Je sens quelqu'un agiter mon bras, je lève la tête : Marco , Louis, Amaury et Erwan se tiennent devant moi. 

    Louis: tu dort les yeux ouvert toi? 

    Amaury : ho? elle était en train de dormir?

    Moi: tss.. cassez vous !

    Marco: si tu ne te sens pas bien , tu peux allez a l'infirmerie tu sais... 

    Moi: Marco, le cours parlais de quoi? 

    Erwan: tu n'as rien écouter ? 

    Moi: hé! de quoi tu te mêle?! d'ailleurs qu'est ce que vous faites ici tout les trois? 

    Louis : bon, on viendra te voir quand tu sera de meilleur humeur... 

    ils s'éloignent et je me tourne vers Marco, attendant sa réponse: 

    Marco: On vient de faire un cour sur l'influence de certains pays dans le monde

    Je me tourne automatiquement vers Sieg, et je vois celui-ci sortir de la classe. Je me lève de ma chaise d'un seul coup, mais mes jambes refuse de m'obéir et je reste sur place.

    *conscience: tu voulais faire quoi? lui courir après? l'espionner encore une fois? 

    je t'avoue que je n'en sais rien...c'était un réflexe sans doute...* 

    Marco: Carolina , tu ne serais pas amoureuse de Sieg par hasard ...?

    Je me retourne vers Marco, surprise: 

    Moi: hein? 

    Marco: depuis qu'il est arrivé tu es bizarre, tu l'a suivit toute la journée d'hier et tu as presque agresser une prof pour lui apporter des papiers...

    Moi: Ce n'est pas ce que tu crois Marco! c'est juste que...

    Marco: que...? 

    Moi: tu as déjà eu des problèmes avec la Mafia? 

    Marco: ne change pas de sujets !

    Moi: je n'en change pas! 

    Marco: non je n'ai jamais eu de problème de ce genre...pourquoi? 

    Moi: Parce que figure toi que lui oui!

    Marco: "lui" ? tu veux parler de Sieg? 

    Moi: baisse d'un ton ...

    je colle mon index sur ses lèvres pour le forcer a se taire et scrute la classe. Personne ne semble s'intéresser a nous. 

    Marco, en chuchotant, : tu ne serais pas paranoïaque toi? 

    Moi, en chuchotant aussi, : non, je ne pense pas! 

    Marco: mais comment tu sais qu'il a déjà eu des problèmes comme ça? 

    Moi: tu te rappelle des intrus d'hier? ils m'on dit qu'il voulait Sieg! 

    Marco: mais pourquoi?

    Moi: je n'en sais rien! aussi, tu as remarquer le sourire qu'il affiche tout le temps? il est faux!

    Marco: comment ça "il est faux"? 

    Moi: sa se voit qu'il se force! et aussi...

    Marco ne m'a pas laisser le temps de finir ma phrase : 

    Marco: tu as réussis a remarquer tout sa en une seule journée? 

    Moi: c'est pas bien compliqué, mais laisse moi finir! le plus surprenant a été ce matin: il a arrêter ma barre et ma vais valser par terre en un rien de temps! 

    Marco: tu t'es battue avec lui ce matin? 

    Moi: euh...c'est une autre histoire!

    Marco: une histoire en rapport avec le fait que tu es arrivée tôt ce matin? 

    Moi: oui, j'avais reçus un SMS de lui me donnant rendez-vous devant le lycée, mais arriver,il n'y avait personne ,et il m'assure qu'il n'a rien envoyer...

    Marco: une blague peut être...

    Moi, en haussant les épaules: je ne sais pas...

    J'ai raconter a Marco se qui me tracassait depuis hier, et il ne sais pas quoi en penser. 

    Les informations les plus importante a retenir est qu'il est très fort et qu'il est recherché par la mafia...

    Le reste de la journée, on a espionner Sieg mais on a rien découvert d'autre... On a décider de le suivre ce soir, pour voir ou il habite! 

    J'espère que nous n'auront pas de mauvaises surprises...

    PDV externe :

    Il était assis sur un banc, sa capuche sur la tête et son portable a la main. 

    Il envoyait des messages a une personne du nom de "X" . Il parlait d'un jeune lycéen qu'il avait enfin retrouver, ainsi qu'un "gêneur" ou plutôt une "gêneuse" qu'il devrait éliminer. 

    Il rangea sont portable dans sa poche et releva la tête dévoilant des yeux bleu ainsi qu'un large sourire: 

    "hé hé, sa promet d'être amusant..." 


    votre commentaire
  • [ il est plutôt court mais ce chapitre va servir d'ouverture pour la suite des événements ^^ il comporte toujours autant de faute excusez-moi >-<  ]


    A la fin de la journée, comme prévus, Marco et moi avons suivit Sieg jusqu'à chez lui : 

    Il est passé a la librairie pour feuilleter les nouveaux magazines, puis a acheter des nouilles instantanée dans une petite épicerie et est rentré chez lui. 

    *Il est tout a fait normal!! 

    Conscience : tu pensais quoi? 

    je ne sais pas, qu'il ferais quelque chose qui le  trahirais ... 

    Conscience: naïve! *

    Il habite dans une maison tout a fais normale , pas loin de la gare. Nous sommes déçus... 

    Marco: on a fait sa pour rien... 

    Moi: ouai...Mais ne nous laissons pas abattre ! La prochaine fois nous aurons plus de chances!

    Marco: au fait...tu n'avais pas une heure de colle toi? 

    Je reste figée : j'ai oublié mon heure de colle!! 

    Moi: ... 

    Marco: tu l'as oublié n'est ce pas? 

    J'allais répondre , mais je sens des présences non loin de nous. 

    Il y a quelque chose de vraiment pas normal, l'atmosphère est pesante ,  aucune voitures ne circule et il n'y a  personne dans les rues. Seuls les oiseaux piaillent... 

    Je crois que Marco l'a sentit aussi: 

    Marco: hé... Sa te dit de passé chez moi? il commence a faire frais ... 

    Moi: ouai...sa fait longtemps que je n'y suis pas allée... 

    Nous continuons notre route au pas de course jusqu'à la maison de Marco. On entre, sa mère me salue le sourire au lèvres : 

    Mère : Carolina! sa fait un moment que tu n'es pas venue, comment va tu ? 

    Moi: bien merci ! 

    Je lui souris , nous échangeons quelques formalités puis je monte a l'étage avec mon meilleur ami. 

    Moi: toi aussi tu as sentis .... 

    Marco: ouai, c'était flippant! 

    Moi: on étais suivit depuis un moment ... 

    Marco: vraiment? 

    Moi: au début je n'était pas sure, il y avais du monde dans les rues alors sa aurait pus être n'importe qui ,qui devait empreinter le même chemin que nous , mais devant la maison de Sieg, je sentait bien ces présence insistantes autour de nous...

    Marco: oui... c'est vraiment bizarre ... 

    Moi: c'est vrai, et pourquoi nous suivre...? 

    Marco: ce n'était peut être pas nous...

    Moi: mais qui alors? 

    Nous avons tout les deux eu cette même révélation, et nous nous sommes regardé dans les yeux: Sieg! c'était la seule personne avec nous! 

    Marco: Il y avait bien quelque chose qui ne va pas avec lui ! 

    Je regarde l'heure : 19 h 21 . J'ai oubliée de prévenir Britany ! 

    J'allume mon portable et l'appelle dans la foulée : 

    -- Britany:  Allo?

    Moi: Bri'! je suis chez Marco ! 

    Britany: tu n'es pas encore rentrée? 

    Moi: non désolé, je...

    Britany , en me coupant la parole, : je ne vais pas rentrée de la nuit! et je n'ai pas envie que mon bébé reste seule, alors reste-y !

    Moi:  tu ne va pas rentrée de la nuit ? pourquoi? ou es tu? 

    Birtany: je ne peux pas te répondre tout de suite, mais ne t’inquiète pas pour moi! a demain!  --

    Elle a raccrochée. Mais pourquoi ne rentre t-elle pas ce soir? je regarde mon téléphone , perplexe.

    Marco: euh...tout va bien ? 

    Moi: Britany ne rentre pas ce soir...elle ma demandé de rester ici...

    Marco: elle ne t'a rien dit d'autre ? hmm..sa sent mauvais 

    Moi: tu l'a dit... espérons qu'elle ne soit pas dans une sale affaire! 

    La mère de Marco m'a monté un matelas et Marco ma prêté un de ses t-shirt pour la nuit. Je flotte dedans mais tant pis...

    Mon uniforme a été mis a la machine pour qu'il soit propre demain.

    Nous parlons de tout et de rien , assis par terre dans sa chambre. Nous ne pensions plus a ce qu'il c'est passé dans la soirée, lorsque la sonnette a retentit. Je me tourne vers Marco : 

    Moi: tu attendais  quelqu'un ? 

    Marco: normalement non! 

    Il descend pour voir qui pouvais bien sonner a cette heure-ci, je le suit . 

    c'est un livreur, Il est plutôt jeune. Le sourire au lèvre, il tend un paquet a la mère de Marco : 

    Le livreur : Voici un colis! signer ici s'il vous plait ! 

    La mère de Marco: excusez moi mais il y a erreur ... regarder l'adresse! c'est quelques rues plus loin! 

    Elle indiqua au jeune homme la rue. Celui-ci a l'air tout embêter:

    Livreur: ho! excusez moi , je suis nouveau et je ne connais pas bien cette ville ha ha  !

    Il se frotte la tête en signe de gênes . C'est en levant sont bras que je l'ai vue, sous son manteau. Des frissons me parcourut le dos. 

    Cette homme avait un pistolet accrocher a la ceinture... 

    La mère de Marco referme la porte derrière lui et retourne dans le salon . 

    Moi, je reste sans bouger. Les hommes qui nous suivait dans la soirée n'était pas la pour Sieg, comme nous le pensions mais pour nous, sa ne fait aucun doutes... Mais pourquoi? 

    Ce faux livreur venait juste vérifier si cette maison était bien celle de Marco... 

    Et si Britany avait des problèmes avec eux justement? et si ils avaient déjà repéré ma maison et avais fait du mal a Bri' ?  peut être qu'ils feront du mal a la famille de Marco aussi... et par rapport a Bri' ce sont des  civils eux! 

    *Conscience: mais le plus en danger, c'est vous! 

    c'est vrai... Mais pourquoi ?

    Conscience : je n'en sais rien, mais sa a l'air d'être grave votre histoire... * 

    Ma respiration devient bruyante : 

    Marco: tout va bien Carolina? tu a besoins de t'allonger ? 

    Moi: Marco... On nous veut du mal! 

    Marco: comment sa? 

    Moi: tu l'a bien vue? cet homme avait un pistolet, il est sans doute de mèche avec ceux qui nous suivait ! c'est pas Sieg qu'ils veulent mais nous! 

    Marco: pourquoi? 

    Moi: je n'en sais rien... 

    Marco: tu crois qu'ils on un lien avec la mafia qui c'était introduit au lycée il y a quelques jours? 

    Moi: je n'en sais rien Marco! rien du tout ! 

    Marco: N'aie pas peur ...

    Moi: Comment veut tu ne pas avoir peur ?! 

    J'ai trop élevée ma voix, le père de Marco passe la tête dans le couloirs : 

    Père : tout va bien les enfants ? 

    Marco: oui, ne t’inquiète pas , papa! 

    Ils se sourient et on retourne a l'étage. 

    Marco ferme la porte de sa chambre et m'oblige a m’asseoir sur son lit, les mains sur mes épaules, il me regarde dans les yeux: 

    Marco: Carolina, n'aie pas peur! si ces gens nous veulent vraiment du mal Britany pourras nous aider! 

    Moi: mais elle n'est pas la !

    Marco:tout le monde au lycée pourras nous aider! toi, tu es  assez forte pour mettre a terre un groupe de Yakuza! tu es du genre a foncée tête baissée vers les ennuis, sa ne serra pas la première fois que sa nous arrivera! alors maintenant, dit moi de quoi tu as peur . 

    Moi: nous ne connaissons pas l'ennemis, nous ne savons pas ce qu'ils nous veulent  ni de quoi il sont capable ! 

    Marco: ils ne peuvent pas être plus fort que des Yakuza tu sais... 

    Marco n'a peut être pas tort, mais je ne sais pas pourquoi j'ai une boule au ventre... je ressens une émotion que je n'avais pas ressentit depuis longtemps: la peur !

    PDV externe 

    Un jeune livreur se tient debout dans une ruelle non loin, et parle au téléphone: 

    ??? : Oui, je les ai trouver, ce n'est plus qu'une question de temps ! Je connais une adresse, sa sera plus facile que prévu ... 

    Oui, je suis sur que c'est eux! je ferais tout pour qu'ils ne découvre rien sur  Sieg, quitte a les éliminer!

    Ses yeux bleu brillait d'excitation, un large sourire se dessina sur son visage


    votre commentaire
  • Je me réveille doucement. Je ne reconnais pas tout de suite la pièce dans laquelle je me trouve: 

    Voix: bien dormi? 

    je sursaute et fait volte-face: Marco se lève de son lit et me regard avec une tête pas très réveillé ... 

    Moi: oui, merci...et toi? 

    Marco: j'ai toujours du mal avec le  matin mais oui, j'ai bien dormit ... 

    Je retire la couverture de mes jambes pour me lever et remarque que j'ai dormit avec le 

    t-shirt de Marco ,qui est trop grand pour moi et qui me fait une tunique. Je me sens un peu gêner... 

    Mais Marco n'y fait pas attention. 

    Marco: je vais a la douche, tu peut aller récupérer ton uniforme qui doit être sec! 

    Nous sortons de la chambre, je récupère mon uniforme et attend mon tour a la douche.

    ------------------

    Nous arrivons devant le lycée . Cette fois, nous n'avons senti aucune présences suspecte.

    Marco entre dans le hall : 

    Moi: Marco! je vais appeler Bri' , on se retrouve en classe! 

    Marco: ok ! 

    Je sort mon téléphone et m'appuie contre le mur de l'établissement. 

    j’espère qu'elle me répondra... 

    -- au bout de quelques longue secondes : 

    Britany: oui? 

    Moi: Bri'! tu es rentrée? 

    Britany: euh... non pas vraiment ! 

    Moi: quoi? 

    j''entend des voix parler a  Britany mais je ne comprend pas un mot de ce qu'ils disent.

    Elle leurs répond , puis me dit : 

    Britany: je ne rentre pas encore, mais évite de m'appeler trop souvent si tu n'a pas de problèmes! de toute façon tu ne va pas tarder a me revoir !

    elle laisse échapper un petit rire pas très rassurant...  -- 

    Elle a raccrocher . Britany n'est pas en France a en juger par les voix qui s’adressaient a elle... 

    Je rejoins ma classe avant la sonnerie. 

    Marco: alors ? 

    Moi: elle ne rentrera pas tout de suite... 

    Marco: ah... 

    Je tapote sur ma table : le prof est en retard... pourtant Geerk n'est JAMAIS en retard !

    Les autres aussi ne tiennent plus en place , et un bruit de fond s’installe dans la pièce. 

    La porte s'ouvre dans un fracas, et tout le monde se tais. 

    Geerk: Nous ne restons pas ici , suivez moi ! 

    Mathieu : nous allons ou ? 

    Geerk : a Moscou ! 

    Tout le monde : C'EST UNE BLAGUE?! 

    Lenny  : et pour nos affaires monsieur ? 

    Geerk : Vos supérieurs vont s'en charger! maintenant exécution ! 

    Tout le monde se lève et le suis . Il y a bien que nos professeurs pour nous annoncer que l'on part a Moscou comme sa,  un matin , comme si de rien étais... 

    On monte dans un car qui attendais devant le lycée. Alors que j'allais m'installer a coter de Marco, quelqu'un m'agrippe  le bras et me force a m'asseoir a coter de lui . Je me retourne et vois Louis. Amaury c'est installer a coter de Marco , Mathieu est derrière eux et Erwan derrière moi. 

    Moi: a quoi vous jouer ? 

    Louis: on t'avais dit que l'on viendrait te  voir lorsque tu sera de meilleure humeur, mais  il se trouve que les choses on bien trop avancé et on doit te parler maintenant ! 

    Je regarde Louis avec incompréhension... le bus démarre. 

    Moi: "les choses on bien trop avancé" ? 

    Erwan : C'est en rapport avec ces derniers jours ... 

    Erwan commence , hésitant .

    Louis, en baissant d'un ton, : A tu remarqué quelque chose de ..troublant ? 

    Moi, en haussant un sourcil, : de troublant ?

    Louis, Erwan, Amaury et Mathieu, aucuns d'entres eux on réagit. Ils attendent ma réponse: 

    Je repense aux personnes qui nous suivaient , Marco et moi, ainsi qu'a l'homme au pistolet qui c'était fait passé pour un livreur.

    Moi: non. 

    Mathieu: ...elle ment. 

    Amaury: bien sur qu'elle ment! 

    Louis: soit franche avec nous s'il te plaît. 

    Moi: de toute façon , je ne vois pas en quoi ça vous regarde! 

    Louis: Tu ne comprend pas! tu a mis les pied dans un nid de guêpes! il est déjà trop tard pour t'en sortir indemne  , mais il est encore temps de t'en sortir sans trop de dégâts! 

    Marco,qui écoute la discussion depuis le début, : mais de quoi parlez vous? 

    Ils sont au courant... tout les quatre sont au courant pour nos suiveurs! 

    "il est déjà trop tard pour t'en sortir indemne"... j'avais raison d'avoir peur! 

    Moi: Sieg! "est-je remarquée quelque chose de troublant" ? oui, Sieg! 

    Louis: oui, tu as déjà deviner qu'il cachait quelque chose. Mais encore?

    J'hésite a leur en parler. Mais en fait, ils savent déjà tout et ils veulent juste que je leur confirme... 

    Moi: oui, on nous a suivit hier soir et un faux livreur armé d'un pistolet a sonner chez Marco lorsque l'on était chez lui. 

    Louis: Bien sur... ils vous on déjà trouver!

    Moi:  Vous en savez plus que nous! pourquoi?! 

    Erwan : il est temps de nous présentez... 

    Amaury: nous sommes tout les quatre membre du commando secret du lycée. 

    Moi: ... PARDON?! 

    Tout les élèves du car ce sont retourner vers nous quelques secondes avant de nous ignorés. 

    Louis: peu de personnes sont  au courant, seul certains professeurs, le directeur et maintenant vous . 

    Marco: je vois, c'est pour sa que vous en savez beaucoup sur Sieg... 

    Mathieu: Tu te trompe, nous en savons peu sur Sieg, mais assez pour savoir qu'il faut mieux ne pas nous en mêler. Cependant, vous l'avez fait et vous avez tout un groupe de personnes louche a votre poursuite près a vous éliminer avant que vous ne sachiez tout...

    Erwan: nous avons fait quelques recherches sur ses gens, et nous n'avons presque rien trouver, a part une information extrêmement importante, il se trouvent que ces gens ...

    Louis, en coupant sèchement la parole a Erwan, : Erwan! ils n'ont pas besoins de tout savoir tout de suite! 

    Erwan: excuse moi.

    Amaury: quoiqu'il en soit, ne cherchez plus a vous mêler de sa! c'est la seule solution pour que vous ayez une chance de vous en sortir... 

    Moi: c'est hors de question! Sieg est bien trop louche pour le laisser filer comme sa ! 

    tant pis pour ces gens , tant pis pour ce qu'ils nous veulent!

    Marco: Carolina n'est pas du genre a renoncer, même lorsque cela est dangereux... 

    Louis, dans sa tête, :* on va devoir trouver une solution sinon sa va tourner au désastre...* 

    PDV externe 

    Carolina a refuser de laisser tombé "l'affaire Sieg" malgré les tentatives du commando Secret. Mais veulent-ils vraiment protéger Marco et Carolina ou veulent-ils cacher une information sur cette affaire eux aussi? 

    En attendant, la section d'élite est en route pour Moscou! mais que vont-ils y faire?

    Et Britany , ou est-elle et que fait-elle?  

    finalement , il y aura toujours des questions sans réponses... 


    votre commentaire
  • Nous sommes enfin arrivés a Moscou. Sa nous a pris la journée, puisqu'on est déjà le soir. 

    Nous avons fait quelques heures de car, puis nous avons pris un jet qui nous étais réservé, et on a atterri dans une base de l'armé. 

    Tout le monde est crevés , mais nous savons que nous somme pas venue pour les vacances... et ça c'est confirmé lorsque Britany est sortit du grand bâtiment semi-souterrain auquel on faisait face. 

    Britany : mon bébééééé!!!! 

    Elle me serre dans ses bras, je ne peux plus bouger ... Mais ce n'est pas ce qui me dérange le plus : 

    Moi: Bri' ! qu'est ce que tu fout la?! 

    Britany : j'suis la pour la même raison que vous ma poulette! 

    Je n'aime pas quand Britany m'appelle "poulette" , car elle le fait a chaque fois qu'elle va m'embarquer dans des plans farfelue...

    *Conscience: et c'est toi qui dit ça? Carolina Zacharias , la fille qui créer des problèmes bien plus farfelue que ceux de Britany...

    Je n'ai aucuns commentaires a faire. * 

    Lester arrive derrière moi et se met a crier , comme a son habitude : 

    Lester : Briiiiiiii!!! comment va tu ? 

    Britany : Yoooooo! bien et toi ?? 

    Elles se jettent littéralement l'une sur l'autre , en beuglant comme des idiotes.... 

    Geerk est en train de parler avec des hommes en uniforme, qui étaient déjà sur place. 

    Je ne sais pas ce que l'on vient faire ici, mais je ne regrette pas d'avoir apporter ma barre de fer... 

    Moi: he, le commando! vous savez ce que l'on vient foutre  ici? 

    Louis : non, nous n'avons pas été mis au courant... 

    Moi: tss...

    Geerk est revenu vers nous quelques minutes plus tard , Lester et Britany ont repris leurs sérieux . Britany est venue ce placer devant nous, au cotés de Geerk: 

    Geerk , d'une voix forte et intimidante , : Soldats ! vous vous doutez bien que l'on n'est pas venu a Moscou pour se reposer ! je vous présente le Sergent Jason , de la brigade du nord ! lui et ses hommes sont actuellement sur une mission de la plus haute importance, mais cette affaire est bien trop compliqué nous avons donc proposer d'envoyer nos meilleurs éléments  sur place, autrement dit, vous!

    Britany : Et ils parlent tous russe, donc démerder vous en anglais ! 

    Le Sergent Jason,un homme qui a la trentaine,  prend la paroles , mais bien sur, en Russe. Nous le regardons tous , les yeux rond. Mais il continua et a la fin de sont discourt,  il  tourne les talons et se dirige a l’intérieur du bâtiment semi-enterrer qui se tient toujours devant nous. Nous nous regardons tous , sans bouger. 

    Britany et Geerk soupirent : 

    Britany: il vous a demandez de le suivre... 

    Geerk: Vous avez intérêt a avoir un comportement exemplaire, digne de la section d'élite ! 

    On hochent tous la tête, et on rejoins le Sergent au pas de course. 

    Nous continuons notre marche jusqu'à une grande salle.

    Un des mur sert d'écran géant,  et une table trône au milieu de la pièce. Plusieurs soldats en uniformes s'activent autour de celle-ci.

    Le Sergent Jason nous laisse planté la, et va parler a un homme qui a l'air un peu plus vieux que lui, il doit avoir la quarantaine . Celui-ci relève la tête et son regard se pose sur nous. Il pose ce qu'il avait dans les mains, remercie Jason d'un signe de la tête et s'approche de nous : 

    Lui: Bonjour soldats, bienvenue en Russie! 

    Nous nous tenons droit, les mains jointe dans nos dos et les jambes bien espacer .  

    Nous lui répondons tous en cœur : 

    Nous: Bonjour Monsieur! 

    Il nous regardent tous un part un: 

    Lui: je vois que vos tenues sont un peu légère pour le pays... 

    En effet, nous sommes tous rester en uniforme de classe, c'est a dire en  jupe et manches courtes. 

    Lui: Le Sergent Jason vous montrera vos dortoirs , les uniformes de votre section préparer par Britany Zacharias et votre Instructeur vous y attendent. Nous vous expliquerons tout une fois que vous serez prêt ! 

    nous, en cœur , : Oui! 

    Lui: bien, vous pouvez y aller ! 

    Il nous tourne le dos , et fait un signe au Sergent Jason qui s'empresse de nous montrer le chemin .

    Marco: Au moins, il y a un franco-russe ! 

    Moi: oui, ça nous facilitera sans doute la tâche... 

    Le Sergent s'arrête dans un couloir avec plusieurs porte. Il sort une liste de sa poche et lit les noms écrit avec un peu de difficulté . Il nous montre a chacun une porte puis s'en va . Je me retrouve avec Lester et Lenny. Sa aurait pus être pire... 

    3 lits sont placé dans la chambre, sur chacun d'entre eux se trouve un uniforme noir et rouge plier, ainsi que des bottes. 

    On s'habille toute les trois. L'uniforme est composé d'un haut rouge, d'un pantalon noir (skinny) , d'une longue veste noir plutôt large, qui arrive au genoux, de bottes d'un rouge plus "sale" que le haut, une épaisse ceinture autour de la taille et un étuis a pistolet que l'on accroche a une de nos cuisses a l'aide de deux sangles. Il y a également des gants noirs. 

    Lenny: c'est la première fois que l'on met les uniformes de notre section... 

    Lester: normalement on peut les mettre seulement lorsque l'on est en deuxième année, soyer fière ! 

    Chaque Sections a un uniforme différent, c'est ce qui permet de les différencier. Mais c'est seulement a partir de la deuxième année que l'on a l'autorisation de les porter .

    On sort toutes les trois de la chambre. Certains garçon attendent dans le couloir, dont Sieg. 

    Il a les yeux dans le vide et ne bouge pas. Il est sans doute en pleine réflexion... 

    Mais quand j'y pense, il a cette tête depuis qu'on est arrivé...non, depuis le moment où Geerk nous a annoncés que l'on partait a Moscou! 

    Ce qu'il cache a surement un lien avec cette ville...

    *Conscience : ou peut être qu'il est fatigué depuis ce matin, tout simplement!

    Ne me dérange pas lorsque je réfléchit, s'il te plaît! * 

    Marco sort de sa chambre. Il s'approche de moi et se baisse au niveau de mon oreille : 

    Marco, en chuchotant, : Tu sais que je partage ma chambre avec Sieg.

    On s'échange un regard complice. Lester me donne une tape sur l'épaule : 

    Lester: bougez-vous, l'homme de tout a l'heure nous demande! 

    En effet, la classe commence a ce diriger vers la pièce de tout a l'heure. Je les suis, tout en écoutant Lenny et Lester s'adresser a Sieg : 

    Lester :  allez, toi aussi! on va être en retard et on sera sanctionner! 

    Lenny: tout va bien? tu n'a pas l'air en forme...

    Sieg, avec un faux sourire, : non, ne t'inquiète pas je suis juste un peu dans la lune! 

    Nous rejoignons Le sergent Jason et le Franco-Russe. C'est vrai qu'il ne c'est toujours pas présenter... 

    Ils ne sont pas seuls, puisque Britany et notre instructeur (Geerk )se tiennent  a leurs côtés. 

    Le franco-Russe : Bien, maintenant que vous êtes prêts , laisser nous vous expliquez la situation ainsi que votre rôle dans tout ça! 

    Britany: Depuis quelques temps, des mafieux deviennent de plus en plus fort. Si nous les laissons accroître en puissance , ils écraserons notre armée, qui a réussis a garder le monde en paix. C'est alors une guerre qui risque d'éclater si nous ne faisons rien! 

    Geerk : Vous allez donc les neutraliser de l’intérieur, en vous infiltrant parmi eux. Les soldats du Sergent Jason on échoué, et sont maintenu prisonnier. Certains d'entre eux sont sans doute déjà mort, les autres vont y passer aussi!

    Le franco-Russe: séparez-vous en deux groupe distinct, le premier ira  récupérer les soldats qui on échoué car nous ne pouvons pas les laisser. L'autre groupe les infiltrera et remontera jusqu’à leurs chef pour le neutraliser. 

    Un long silence s'installe parmi nous. C'est Lenny qui y mit fin : 

     

    Lenny: mais..c'est pas super dangereux?! si des soldats plus expérimenter que nous on échouer, nos chances de réussites sont assez faible... 

    Geerk: c'est très dangereux, en effet. Cependant vos chances de réussites ne sont pas aussi faible que vous le pensez. Vous y êtes déjà arrivée plusieurs fois dans le passé. Alors, certes, ce n'était que des exercices , mais il faut bien un début  a tout. Aussi, nous ne pouvons pas laisser une guerre éclater , comme il y a un siècle... 

    Nous le savons pourtant bien. La guerre avait détruit la plupart des grandes ville du monde et tout les chefs d'Etats avaient été assassiner, le monde était livré a une dictature des plus cruel... 

    Les deux groupes ce sont rapidement formé. Nous n'avons pas vraiment eu le choix de qui allais où. 

    Britany : attendez, il manque des élèves! 

    On fronce tous les sourcils... 

    Britany : avez-vous oublier Daz et Anny? ils sont de retour de leurs mission! 

    Daz et Anny sont deux élèves de notre classe, il ont 17 ans. Le principal du lycée leurs avait confier une mission et ils étaient partit a l'étranger eux aussi, mais personne ne nous a donner les détails. Sa doit faire 1 mois maintenant... 

    Une jeune fille avec des cheveux noir, attaché en queue de cheval et un jeune homme plutôt grand, aux cheveux blond sont entré dans la pièce . 

    La classe c'est empresser de les serrer dans leurs bras. Un mois sans avoir de nouvelles de nos amis, c'est long. Je leurs fait un "V" avec mes doigts, ils me répondent par un sourire. 

    Ils rejoignent chacun un groupe. 

    Je me retrouve donc avec Louis, Mathieu, Lester , Lenny et Daz. Nous devon neutralisez le chef des mafieux. 

    L'autre groupe est donc composé de Marco, Erwan, Amaury, Sieg et Anny . c'est eux qui vont allé sauver les soldats (si ils sont encore en vie...) . 

    Lester passe un bras autour de mes épaules : 

     

    Lester : alors? pas trop déçus de ne pas être avec Marco? 

    Moi: tss... pourquoi je serais déçus? 

    Lester retourne auprès de Lenny et de Daz en sifflotant. 

    Elle se fait des films ? 

    Des soldats nous donnent des armes. 

    Je me retrouve avec un pistolet que je m'empresse de ranger dans le boitier accroché a ma cuisse et un couteau que je cache dans ma ceinture. 

    J'accroche le masque que l'on nous a donner pour cacher notre bouche et notre nez. 

    Geerk: bien, votre mission commence maintenant ! 

    Nous : pardon...?! 

    Quelques secondes plus tard, on est  tous a bord d'un hélicoptère, et au bout d'une heure, la porte de l'hélico s'ouvre. En plein vole. 

    Britany: que l'on soient fier de vous! 

    Elle nous pousse dans le vide, sans prévenir. On crie tous comme des merdes...

    Puis un parachute s'ouvre. Mais quand nous a t-elle mis ça?!!

    Britany: et soyez discret...! 

    Je soupire. Le boulot commence, nous voila déjà sur le terrain! 

    PDV externe 

    La Section d'élite commencent leurs première mission, et elle n'est pas des plus facile... 

    Arriverons t-ils tous a s'en sortir indemne ? 

    Moscou a t-il vraiment un rapport avec Sieg? 

    Et si ces Mafieux on un rapprochement avec les hommes qui cherche a éliminer Marco et Carolina? 

    [Dites vous bien que ces questions ont un rapport avec le chapitre 6 ;) Carolina et Marco sont peut être en train de ce jeter dans la gueule du loup , qui sais ... ]


    votre commentaire