• Chapitre 3

    [ il est plutôt court mais ce chapitre va servir d'ouverture pour la suite des événements ^^ il comporte toujours autant de faute excusez-moi >-<  ]


    A la fin de la journée, comme prévus, Marco et moi avons suivit Sieg jusqu'à chez lui : 

    Il est passé a la librairie pour feuilleter les nouveaux magazines, puis a acheter des nouilles instantanée dans une petite épicerie et est rentré chez lui. 

    *Il est tout a fait normal!! 

    Conscience : tu pensais quoi? 

    je ne sais pas, qu'il ferais quelque chose qui le  trahirais ... 

    Conscience: naïve! *

    Il habite dans une maison tout a fais normale , pas loin de la gare. Nous sommes déçus... 

    Marco: on a fait sa pour rien... 

    Moi: ouai...Mais ne nous laissons pas abattre ! La prochaine fois nous aurons plus de chances!

    Marco: au fait...tu n'avais pas une heure de colle toi? 

    Je reste figée : j'ai oublié mon heure de colle!! 

    Moi: ... 

    Marco: tu l'as oublié n'est ce pas? 

    J'allais répondre , mais je sens des présences non loin de nous. 

    Il y a quelque chose de vraiment pas normal, l'atmosphère est pesante ,  aucune voitures ne circule et il n'y a  personne dans les rues. Seuls les oiseaux piaillent... 

    Je crois que Marco l'a sentit aussi: 

    Marco: hé... Sa te dit de passé chez moi? il commence a faire frais ... 

    Moi: ouai...sa fait longtemps que je n'y suis pas allée... 

    Nous continuons notre route au pas de course jusqu'à la maison de Marco. On entre, sa mère me salue le sourire au lèvres : 

    Mère : Carolina! sa fait un moment que tu n'es pas venue, comment va tu ? 

    Moi: bien merci ! 

    Je lui souris , nous échangeons quelques formalités puis je monte a l'étage avec mon meilleur ami. 

    Moi: toi aussi tu as sentis .... 

    Marco: ouai, c'était flippant! 

    Moi: on étais suivit depuis un moment ... 

    Marco: vraiment? 

    Moi: au début je n'était pas sure, il y avais du monde dans les rues alors sa aurait pus être n'importe qui ,qui devait empreinter le même chemin que nous , mais devant la maison de Sieg, je sentait bien ces présence insistantes autour de nous...

    Marco: oui... c'est vraiment bizarre ... 

    Moi: c'est vrai, et pourquoi nous suivre...? 

    Marco: ce n'était peut être pas nous...

    Moi: mais qui alors? 

    Nous avons tout les deux eu cette même révélation, et nous nous sommes regardé dans les yeux: Sieg! c'était la seule personne avec nous! 

    Marco: Il y avait bien quelque chose qui ne va pas avec lui ! 

    Je regarde l'heure : 19 h 21 . J'ai oubliée de prévenir Britany ! 

    J'allume mon portable et l'appelle dans la foulée : 

    -- Britany:  Allo?

    Moi: Bri'! je suis chez Marco ! 

    Britany: tu n'es pas encore rentrée? 

    Moi: non désolé, je...

    Britany , en me coupant la parole, : je ne vais pas rentrée de la nuit! et je n'ai pas envie que mon bébé reste seule, alors reste-y !

    Moi:  tu ne va pas rentrée de la nuit ? pourquoi? ou es tu? 

    Birtany: je ne peux pas te répondre tout de suite, mais ne t’inquiète pas pour moi! a demain!  --

    Elle a raccrochée. Mais pourquoi ne rentre t-elle pas ce soir? je regarde mon téléphone , perplexe.

    Marco: euh...tout va bien ? 

    Moi: Britany ne rentre pas ce soir...elle ma demandé de rester ici...

    Marco: elle ne t'a rien dit d'autre ? hmm..sa sent mauvais 

    Moi: tu l'a dit... espérons qu'elle ne soit pas dans une sale affaire! 

    La mère de Marco m'a monté un matelas et Marco ma prêté un de ses t-shirt pour la nuit. Je flotte dedans mais tant pis...

    Mon uniforme a été mis a la machine pour qu'il soit propre demain.

    Nous parlons de tout et de rien , assis par terre dans sa chambre. Nous ne pensions plus a ce qu'il c'est passé dans la soirée, lorsque la sonnette a retentit. Je me tourne vers Marco : 

    Moi: tu attendais  quelqu'un ? 

    Marco: normalement non! 

    Il descend pour voir qui pouvais bien sonner a cette heure-ci, je le suit . 

    c'est un livreur, Il est plutôt jeune. Le sourire au lèvre, il tend un paquet a la mère de Marco : 

    Le livreur : Voici un colis! signer ici s'il vous plait ! 

    La mère de Marco: excusez moi mais il y a erreur ... regarder l'adresse! c'est quelques rues plus loin! 

    Elle indiqua au jeune homme la rue. Celui-ci a l'air tout embêter:

    Livreur: ho! excusez moi , je suis nouveau et je ne connais pas bien cette ville ha ha  !

    Il se frotte la tête en signe de gênes . C'est en levant sont bras que je l'ai vue, sous son manteau. Des frissons me parcourut le dos. 

    Cette homme avait un pistolet accrocher a la ceinture... 

    La mère de Marco referme la porte derrière lui et retourne dans le salon . 

    Moi, je reste sans bouger. Les hommes qui nous suivait dans la soirée n'était pas la pour Sieg, comme nous le pensions mais pour nous, sa ne fait aucun doutes... Mais pourquoi? 

    Ce faux livreur venait juste vérifier si cette maison était bien celle de Marco... 

    Et si Britany avait des problèmes avec eux justement? et si ils avaient déjà repéré ma maison et avais fait du mal a Bri' ?  peut être qu'ils feront du mal a la famille de Marco aussi... et par rapport a Bri' ce sont des  civils eux! 

    *Conscience: mais le plus en danger, c'est vous! 

    c'est vrai... Mais pourquoi ?

    Conscience : je n'en sais rien, mais sa a l'air d'être grave votre histoire... * 

    Ma respiration devient bruyante : 

    Marco: tout va bien Carolina? tu a besoins de t'allonger ? 

    Moi: Marco... On nous veut du mal! 

    Marco: comment sa? 

    Moi: tu l'a bien vue? cet homme avait un pistolet, il est sans doute de mèche avec ceux qui nous suivait ! c'est pas Sieg qu'ils veulent mais nous! 

    Marco: pourquoi? 

    Moi: je n'en sais rien... 

    Marco: tu crois qu'ils on un lien avec la mafia qui c'était introduit au lycée il y a quelques jours? 

    Moi: je n'en sais rien Marco! rien du tout ! 

    Marco: N'aie pas peur ...

    Moi: Comment veut tu ne pas avoir peur ?! 

    J'ai trop élevée ma voix, le père de Marco passe la tête dans le couloirs : 

    Père : tout va bien les enfants ? 

    Marco: oui, ne t’inquiète pas , papa! 

    Ils se sourient et on retourne a l'étage. 

    Marco ferme la porte de sa chambre et m'oblige a m’asseoir sur son lit, les mains sur mes épaules, il me regarde dans les yeux: 

    Marco: Carolina, n'aie pas peur! si ces gens nous veulent vraiment du mal Britany pourras nous aider! 

    Moi: mais elle n'est pas la !

    Marco:tout le monde au lycée pourras nous aider! toi, tu es  assez forte pour mettre a terre un groupe de Yakuza! tu es du genre a foncée tête baissée vers les ennuis, sa ne serra pas la première fois que sa nous arrivera! alors maintenant, dit moi de quoi tu as peur . 

    Moi: nous ne connaissons pas l'ennemis, nous ne savons pas ce qu'ils nous veulent  ni de quoi il sont capable ! 

    Marco: ils ne peuvent pas être plus fort que des Yakuza tu sais... 

    Marco n'a peut être pas tort, mais je ne sais pas pourquoi j'ai une boule au ventre... je ressens une émotion que je n'avais pas ressentit depuis longtemps: la peur !

    PDV externe 

    Un jeune livreur se tient debout dans une ruelle non loin, et parle au téléphone: 

    ??? : Oui, je les ai trouver, ce n'est plus qu'une question de temps ! Je connais une adresse, sa sera plus facile que prévu ... 

    Oui, je suis sur que c'est eux! je ferais tout pour qu'ils ne découvre rien sur  Sieg, quitte a les éliminer!

    Ses yeux bleu brillait d'excitation, un large sourire se dessina sur son visage

    « Chapitre 2Chapitre 4 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :